Agence de traduction multilingue

STiiL Traduction est une agence de traduction et d’interprétation multilingue.
Nous sommes en mesure de répondre à vos demandes dans plus de 30 langues différentes.

  • Langues d’Europe de l’Ouest : Anglais – Allemand – Néerlandais et Flamand – Espagnol – Italien – Portugais du Portugal et du Brésil
  • Langues d’Europe de l’Est : Russe – Polonais – Tchèque – Roumain – Bulgare – Hongrois – Slovène – Slovaque – Lituanien – Estonien – Letton – Albanais – Croate – Grec
  • Langues d’Europe du Nord : Danois – Norvégien – Finnois – Suédois – Islandais
  • Autres langues internationales : Arabe – Chinois – Japonais – Vietnamien – Turc

 

Quelques réponses concernant les langues de traduction :

Pourquoi traduit-on toujours dans sa langue maternelle ?

Pour qu’une traduction « sonne juste », il ne faut pas sentir l’origine étrangère du texte. Cela n’est possible que dans sa langue maternelle. Voilà pourquoi les traducteurs ne travaillent que dans un seul sens, même s’ils maîtrisent parfaitement plusieurs langues. Seuls quelques rares traducteurs traduisent dans les deux sens car ils ont 2 langues maternelles.

Qu’est-ce que la langue source et une langue cible ?

La langue source est la langue de départ, d’origine du texte. La langue cible est la langue d’arrivée, dans laquelle est traduit le texte. C’est la langue maternelle du traducteur.

Qu’est-ce que le taux de foisonnement ?

C’est le pourcentage correspondant à la différence du nombre de mots entre la langue source et la langue cible.

Par exemple en allemand : die Wortzahl, se traduit en français par : le nombre de mots. Dans cet exemple, 2 mots en allemand donnent 4 mots en français. En moyenne, une traduction de l’allemand vers le français donne un taux de foisonnement de 20 à 30 %. Ce taux est donc spécifique à chaque combinaison linguistique. C’est pour cette raison que l’on calcule presque toujours le nombre de mots à traduire par rapport au document source.

Pourquoi y a-t-il une différence de tarif d’une langue à l’autre ?

Tout simplement parce que nombre de traducteurs la pratiquant est plus ou moins important. Il est plus difficile de confier une traduction d’un contrat à un traducteur norvégien spécialisé en juridique qu’à un traducteur anglais ayant la même compétence.

Nous indiquons toujours sur nos devis le nombre de mots source à traduire et le prix HT / mot source, ce qui permet de comparer d’une langue à l’autre.

 

Retrouver d’autres réponses dans notre rubrique FAQ.